© 2017 by Agence Runway

CONTACTEZ-NOUS
ABONNEZ-VOUS
RÉSEAUX SOCIAUX
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Tumblr - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

RHIANNA, Iconic Queen !!!

26/06/2016

La mégastar pop originaire des Antilles délivre « Anti », un album ultraproduit enfin à la hauteur de l’icône. 

Pour la première fois de sa carrière, le nouveau projet musical de Rihanna, dans une démarche moins commerciale, ne propose pas son joli minois provocateur sur la pochette. Sur un fond rouge, qui évoque le visuel du single Right Now, l’album se veut plus conceptuel et artistique. 13 titres sont proposés, tous inédits, peu de featurings, à l’exception de l’excellent morceau d’ouverture avec SZA, Consideration, et le single Work, pour lequel elle s’est associée avec Drake. Moins à la course aux tubes qu’à l’accoutumée (point de paroxysme pop comme Diamonds), la chanteuse use et abuse des sons urbains qui ont bâti son illustre notoriété (le formidable Kiss it better, l’efficace mais sans surprise Desperado, Needed me, Woo), voire RnB (Yeah, I said it ou l’interlude enfumé et pro-joint James joint, dont la musique aurait pu illustrer un album de Janet Jackson).  Moins porté sur les titres langoureux, cet opus retrouve toutefois un caractère plus doux, voire pop dans la dernière partie, démontrant une construction soucieuse de cohérence. Le long morceau Same ol’ Mistakes, la perle de l’album, sert de transition entre l’urbain et la pop. Entêtant, sibyllin, il convie à un univers tant vocal que musical, où l’on se délecte de la voix de l’artiste sur une composition atmosphérique qui ravit. Suit Never Ending, titre inoffensif, au potentiel commercial élevé, et deux autres titres portés sur le vocal aux sonorités et mélodies un peu plus sixties. Belle initiative qui valorise l’évolution d’un album qui se veut construit et abouti. Une balade, proche du répertoire d’Adele clôt l’ensemble.  Avec « Anti», Rihanna tient sa parole en apportant un coup de neuf à son univers musical, tout en semant des références à ses précédents succès. L’album se laisse facilement écouter. On sent l’investissement de la chanteuse et le renouveau malgré quelques petits points noirs. Comme à chaque nouvel album, Rihanna sait prendre des risques et se réinventer. On ne regrette pas l’absence de « Bitch Better Have My Money » ni de «American Oxygen ». 

Les titres remarquables, à retenir, sont Consideration, Kiss it better, Desperado, Love On The Brain, Higher et Close to you. Rihanna n’a jamais aussi bien chanté, et Anti est le premier album de pop commerciale à peu près digne de l’âge d’or du rap que nous sommes en train de traverser. Sur l’édition deluxe de « Anti » on y trouve trois autres titres. L’interlude « Goodgnight Gotham», « Pose » et le très sensuel « Sex With Me ».

 

 Anti, Rihanna dès 13,99€.

 

 

Please reload

Please reload

À lire aussi...