© 2017 by Agence Runway

CONTACTEZ-NOUS
ABONNEZ-VOUS
RÉSEAUX SOCIAUX
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Tumblr - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Sang. Le corps est là. Il est encore chaud. Il ne refroidit jamais. La présence d’un cadavre ici est fort probable, car en la matière le crime paie trop souvent. Sous le vernis, il y a l’odeur de la charogne qui remonte à la surface : celle de la dignité des femmes en décomposition, et celle de certaines de ces femmes qui finalement passent à l’acte. Et de quel passage à l’acte s’agit-il ? De quel acte s’agit-il? 1. Fuir ; partir. Quitter l’enfer de cet autre, avec enfants, et quelques effets. 2. Tuer, voire exécuter, le bourreau. Bien trop souvent, le sang est la seule alternative. 

Une introduction violente, je le concède. Mais comment faire autrement quand on appréhende les violences faites aux femmes ? Lorsque l’on parle de sévices, de persécutions, de tortures psychologiques ? On aimerait que ce soit doux et sexy comme...

La première fois qu’il m’a frappé, c’était un dimanche matin à l’heure du déjeuner. Il était assis sur le canapé, moi sur le tabouret dans le coin cuisine, avec la table bar qui nous séparait. Nous discutions de nos ambitions et là sans savoir comment, notre échange n’était concentré que sur mon incapacité à aller au bout de mes projets. Blessée par les propos d’Adrien, j’ai appelé mon meilleur ami pour qu’il discute avec lui. A la fin de leurs échanges, Adrien raccroche, se lève calmement, tout en continuant à me parler, il alla se servir son repas et alors que je lui donnais dos, il me donna une gifle sur la tête. Je bondis du tabouret et m’adressa à lui ; je lui ai dit de ne plus jamais laisser cela lui arriver. Mais, un homme qui frappe une fois est un homme qui frappe toujours : aujourd’hui je le sais. L’année 2016, fut la plus affr...

« Sur la toile, c’est un déferlement de laideurs et de douleurs. Des femmes vomissent le poids qui pesait sur leur poitrine, l’étau qui enserrait leur gorge, la nausée qui tenaillait et vrillait leurs tripes tout ce temps ».

Fameux infâmes. Polanski. Cantat. Allen. DSK. Weinstein. Cosby. Trump. Ces noms vous évoquent forcément des sensations extrêmes. Passions du 7ème Art! Du génie. Des fous-rire et de l’adrénaline. De la fascination ! Et … du dégoût! Devenus synonymes de déviances et de perversité, ils affichent des palmarès à coups d’incestes, d’attouchements, de harcèlement sexuel, de groping, de viols et d’injures en tout genre. « When you’re a star they let you do it » (Quand vous êtes une star elles vous laissent faire) déclarait le Président Trump. Cette seule phrase traduit l’état d’esprit de nombreux hommes célèbres. Qu’ils soien...

August 8, 2017

« Apparemment, nous vivons dans une ère post-raciale. Les gens disaient qu’avec Obama ou pouvoir, le racisme était du passé, que nous n’avions plus besoin d’en parler. Au cas où vous ne le sauriez pas, oui, le racisme existe toujours. C’est ce que j’ai essayé d’évoquer à travers cette histoire ».

Get out ? Mais pour aller où ? Il n’y a pas de refuge pour les descendants d’esclaves, et il n’y en a jamais eu, pas plus aujourd’hui qu’hier… À l’heure où les studios hollywoodiens multiplient les suites et les films de superhéros dans l’espoir de faire de bonnes recettes aux box-offices, un film d’horreur dénonçant le racisme obtient un succès phénoménal et inattendu depuis sa sortie en 24 février dernier aux États-Unis. Produit avec un petit budget (4,5 M$), Get Out a rapidement franchi le cap des 150 millions de dollars de recette aux box-of...

August 7, 2017

Surprenant, fascinant, parfois problématique. Émouvant, et même bouleversant, mais aussi fuyant. Attractif, courageux. Ingénu. Pur d’apparence, trafiqué dans l’œil d’autrui. On pourrait continuer longtemps le ping-pong des mots afin de saisir la personnalité de Brother Jimmy. La faute au sujet, tant il est illisible et imprévisible, mais pour je ne sais quelle raison, il a décidé de se livrer, et cela, sans fard. Loin de toutes constructions fantaisistes, sans pathos. Oublions Brother Jimmy, le temps d’un moment, et parlons un peu de Bernard Jimmy Pierre-Jean. Car s’il a bousculé le monde de l’audiovisuel et de la pensée en décodant ce « tout monde » par la surexposition de ses moindres facettes, ses failles, ses histoires, ses injustices qu’il nous livre en pâture - quitte à parfois déranger. Il existe bien derrière son activisme une hi...

Loin du faste des productions hollywoodiennes, du tumulte et du culte de la polémique, Moonlight est la surprise venue des État-Unis que personne n’avait vu venir. Profondément pudique, juste et charnel, ce film sublime une notion beaucoup trop souvent négligée au cinéma : l’expérience humaine.  Adapté de la pièce de théâtre Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McCraney, le film nous fait suivre à travers trois étapes d’une vie le destin tragique de Chiron, un jeune enfant, ado et adulte de la banlieue pauvre de Miami. Pourtant, le prêchi-prêcha moralisateur et le misérabilisme n’ont ici pas droit de cité. À la place, le spectateur est comme invité à partager la vie du protagoniste, à accompagner une trajectoire de vie, qui sans avoir nécessairement de portée universaliste déborde d’un vrai humanisme aussi tendre que tragi...

December 19, 2016

À l’issue de l’élection de Donald Trump, l’amie d’enfance me confesse : « l’Amérique a montré son vrai visage ». Et pourtant avons-nous oublié que ce pays du monde présenté comme l’une des plus grandes démocraties du monde occidental a une histoire ruisselante de beaucoup de sang ? Le sang des millions d’indiens massacrés pour leur voler leur terre, le sang de ces millions d’africains déportés mis aux fers, « animalisés », méprisés, violés etc. A-t-on oublié que nombre d’Etats du Sud ont converti les arbres en potences destinés à accueillir les dépouilles d’individus simplement parce qu’ils étaient des nègres ? A-t-on oublié que des valeureux militants (es) nègres ont du faire œuvre de résistance active ou passive pour faire reconnaître leurs droits civiques ? A-t-on oublié que dans l’histoire récente du monde que la ségrégation raciale...

Mental d’acier, élégance farouche, pistard incandescent… À 31 ans, Grégory Baugé a su déployer sans fin la palette de ses talents avec comme seule ambition être le meilleur. Avec plus de 20 titres à son actif, il est aujourd’hui l’un des cyclistes sur piste les plus titrés de sa génération. En 2009, il devient d’ailleurs le deuxième coureur noir, après l’Américain Major Taylor – premier sportif noir professionnel surnommé le « Nègre volant» ou encore «Black Cyclone » - en 1899 à devenir champion du monde de vitesse. S’il a connu les grands titres, il a aussi écumé les défaites notamment lors des Jeux Olympiques de Rio en individuel. L’or, il en rêvait depuis toujours mais encore plus depuis sa dernière participation au JO de Londres où il  a obtenu l’argent. Mais l’homme qu’on aime à surnommer le Tigre n’a pas su affûté ses griffes et dé...

Tout le monde s’est saisi du #BlackLiveMatter pour, parfois, mieux se dessaisir de la #BlackLives’sMatter, de la question des vies noires.

#BlackLivesMatter… c’est « une intervention idéologique et politique dans un monde où les vies noires sont systématiquement et intentionnellement ciblées par la mort ». Voilà, la définition première de l’expression-dièse reprise aux quatre coins du monde et du monde noir. Suite à l’assassinat de Trayvon Martin, le 26 février 2012, tout juste âgé de 17 ans, par l’officier Zimmerman, qui invoque la légitime défense échappant ainsi à toute condamnation, la colère fait suite à la stupeur. Mike Brown est assassiné à Ferguson, et depuis, des corps noirs tombent, en série, en une hécatombe macabre, et dans une impunité à donner le vertige. À mesure que le charnier gonfle, la fronde gronde. Et le slogan-raz-de...

November 23, 2016

« M. Barack Obama est le résultat à peu près miraculeux, mais si vivant, d'un processus dont les diverses opinions publiques et les consciences du monde ont jusqu'ici refusé de tenir compte: la créolisation des sociétés modernes [...] »

L’arrivée de Barack OBAMA à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique fut en 2008 la promesse, l’un des premiers frémissements, brillant et éclatant à l’échelle mondiale, «d’une intraitable beauté du monde ». Ce monde de la diversité des espèces, des cultures, des civilisations, des paysages terrestres et célestes, entre la terre et la mer, les plaines et les océans dans le magma du feu et le charroiement du vent, cette multitude est la plus belle beauté de notre monde, ici là et « isidan ». Comme l’écrit si justement Edouard Glissant, l’élection de Barack OBAMA à la Présidence des Etats-Unis est « le résult...

Please reload